Local phytosanitaire

Le local phytosanitaire de stockage intègre des spécificités techniques qui fournissent des solutions appropriées pour le stockage de produits dangereux.

Optimisez la sécurité dans votre exploitation avec un local phytosanitaire conforme. Découvrez les règles cruciales du local phyto pour garantir la sécurité sur votre exploitation.

Optimisation de la sécurité dans le stockage des produits phytosanitaires

Les directives relatives à l'aménagement du local de stockage des produits phytosanitaires sur votre exploitation en vue d'améliorer la sécurité sont définies par une combinaison d'obligations légales et de recommandations. Trois objectifs essentiels doivent être atteints : garantir la sécurité des personnes, préserver l'environnement et maintenir les propriétés physico-chimiques des produits.

Conformité légale et réglementaire pour votre local phytosanitaire

La mise en place d'un local de stockage pour les produits phytosanitaires est régie par le code du travail, le code de la santé publique et le code de l'environnement. Cette installation requiert une compréhension approfondie de la réglementation. Il vous faudra aussi tenir compte des recommandations pratiques visant à faciliter et sécuriser le travail.

Obligations légales pour une construction sécurisée

Les obligations légales pour renforcer la sécurité incluent des spécifications liées à la construction du local. Il doit être situé à une distance minimale de 35 mètres des cours d'eau, puits, mares et forages pour éviter toute pollution accidentelle. Le local doit être verrouillé. Bien aéré et ventilé. Son installation électrique doit respecter les normes en vigueur (NF-C 15-100). De plus, des équipements tels qu'un extincteur à poudre ABC, une réserve d'eau à proximité et des dispositifs de confinement en cas de déversement sont requis.

Protection de l'utilisateur et de la santé humaine

En ce qui concerne la protection de l'utilisateur et de la santé humaine, le local doit être exclusivement réservé au stockage des produits phytosanitaires. Les produits doivent être conservés dans leurs emballages d'origine. Correctement fermés et étiquetés. La réglementation exige également la séparation et l'identification des produits à toxicité aiguë de catégorie 1, 2, 3 et CMR par rapport aux autres. Les vêtements de protection individuelle doivent être stockés dans un vestiaire distinct. Des affichages appropriés, y compris les numéros d'urgence et les consignes de sécurité, doivent être clairement visibles.

Recommandations pour une sécurité renforcée

En plus des obligations légales, des recommandations visant à renforcer la sécurité sont également suggérées. Il est fortement recommandé d'installer le local phyto à une distance minimale de 50 mètres des habitations et des locaux pour animaux. Des aménagements spécifiques, tels qu'un sol étanche avec un seuil surélevé, des caillebotis pour les produits et la protection contre le gel, peuvent être mis en place pour renforcer la sécurité. Les opérations de récupération des emballages sont facilitées en conservant les bidons rincés dans un sac spécifique.

Gestion du volume de stockage conformément aux normes ICPE

Enfin, le volume de stockage d'un local de produits phytosanitaires est soumis à la législation des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE). Cette législation classe les produits en fonction de leurs caractéristiques de danger, avec des seuils de quantité déterminant la nécessité de déclaration, autorisation ou autorisation avec servitudes au-delà de ces seuils.

Panier